13. LE SALUT EN CHRIST ET LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT [Chapitre 13].

Chapitre 13  Suite du Chapitre 12

“Paroles enseignées par l’Esprit” (1Cor.2:13)

Un ministère par courriel pour la Gloire de Dieu.

 

Une série d’études bibliques sur

LE SALUT EN CHRIST

ET

LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ÉTERNELLE DU CROYANT

PARTIE B’ : Quel croyant risque de perdre son salut… (#4)

 ΜΠΑΛΤΑΤΖΗΣ-Σειρά Βιβλικών μελετών (13).

DANGERS DE PERDRE SON SALUT : « Etudes de Cas » (#4)

 

Maintenant nous examinerons certains autres cas :

 

11. Frères dans lesquels il y a « un cœur méchant d’incrédulité »…

L’auteur de l’épître aux Hébreux donne l’avertissement : « Prenez garde, frères, qu’il n’y ait en quelqu’un de vous un méchant cœur d’incrédulité, en ce qu’il abandonne le Dieu vivant; mais exhortez-vous l’un l’autre chaque jour, aussi longtemps qu’il est dit: «Aujourd’hui”, afin qu’aucun d’entre vous ne s’endurcisse par la séduction du péché. Car nous sommes devenus les compagnons (participants – LSG) du Christ, si du moins nous retenons ferme jusqu’au bout le commencement de notre assurance, selon qu’il est dit: «Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs, comme dans l’irritation”. Car qui sont ceux qui, l’ayant entendu, l’irritèrent? Mais est-ce que ce ne furent pas tous ceux qui sont sortis d’Égypte par Moïse? Et contre lesquels fut-il indigné durant quarante ans? N’est-ce pas contre ceux qui ont péché et dont les corps sont tombés dans le désert ? » (Héb.3:12-17 – DarbyFr, et 1Cor.10:10; Jude 1:5)

 

Que signifie un cœur méchant d’incrédulité ? Cela signifie un «cœur méchant d’incrédulité” dans un croyant ! Tôt ou tard il le conduira à l’apostasie. C’est le manque de confiance en Dieu, qui a été la cause de la première apostasie et la source de tous les maux dont nous souffrons aujourd’hui. Que se passera-t-il si le mari ne fait pas confiance en sa conjointe ou un enfant en ses parents ? Ce qui se passera entre eux sera « l’apostasie » ! Distance entre eux ! Impossible pour un homme d’entrer dans la terre de paix et de repos… avec un manque de confiance en Dieu ou avec ceux qui l’aiment! Avez-vous remarqué comment Caleb et Josué ont été traités différemment ! Pourquoi? Parce qu’ils ‘ont été animés d’un autre esprit, et qu’ils ont pleinement suivi la voie de Dieu’ (Num.14:24)! Oui, et jusqu’à la fin !

Ailleurs, dans la même épître aux frères hébreux il est écrit : « C’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles » (Héb.2:1). Avertissements solennels ! Etaient-ils écrits en vain? Il dit « nous » ! C’est également le sens du verset Héb.3:6: « mais Christ l’est comme Fils sur sa maison; et sa maison, c’est nous, pourvu que nous retenions jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions. 

 

Nous devons aussi prêter attention aux avertissements ci-après :

  • « Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense. Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils » (2Jean 1:8-9) ;
  • « Bien-aimés, ne suivez pas ce qui est mal, mais ce qui est bon. Celui qui fait le bien est de Dieu; mais celui qui fait le mal n’a pas vu Dieu » (3Jean 1:11).

Est-ce que ces avertissements vous disent quelque chose?

 

12.  Ceux qui ne croient pas aux promesses de Dieu et Ses avertissements

Et qu’en est-il de la description que Héb.3:17-19 nous donne? « Et contre qui Dieu fut-il irrité pendant quarante ans, sinon contre ceux qui péchaient, et dont les cadavres tombèrent dans le désert? Et à qui jura-t-il qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi? Aussi voyons-nous qu’ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité » ! Ainsi nous voyons qu’ils ne pouvaient pas entrer en raison de leur incrédulité. Dieu a attendu pour eux et Il les a supportés pendant quarante ans ! Ils avaient vu tant de « merveilles » et de « miracles » de leur vie, mais la position de leur cœur n’avait pas changé ! Leur cœur était DÉLOYAL dès le début. ​L’apôtre Jude a averti les chrétiens: « Je veux vous rappeler, à vous qui savez fort bien toutes ces choses, que le Seigneur, après avoir sauvé le peuple et l’avoir tiré du pays d’Egypte, fit ensuite périr les incrédules » (Jude 1:5). Il est dit encore et encore dans Hébreux 4:1-3: «Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne paraisse être venu trop tard. Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu’à eux; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu’elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l’entendirent……… » Se repentir et croire sincèrement c’est tout ! Cette position conduit à l’action et à des actes : A la foi qui agit par l’amour ! (Gal.5:6). Il est impossible d’entrer dans le ‘pays de la paix et du repos’ avec un manque de confiance envers Dieu !

L’incrédulité et la déloyauté sont punies !

 

13. Ceux qui sont « tombés »

Qu’en est-il du passage Héb.6:4-8: « Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, et qui ont goûté du don céleste, et qui sont devenus participants de l’Esprit Saint, et qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les miracles du siècle à venir, qui sont tombés (tomber dehors ou à côté – GR), soient renouvelés encore à la repentance, crucifiant (de nouveau – GR) pour eux-mêmes le Fils de Dieu et l’exposant à l’opprobre. Car la terre qui boit la pluie qui vient souvent sur elle, et qui produit des herbes utiles pour ceux pour qui elle est aussi labourée, reçoit de Dieu de la bénédiction; mais si elle porte des épines et des chardons, elle est réprouvée et près de la malédiction, et sa fin est d’être brûlée ».

Nous voyons donc que nous avons affaire avec des croyants, et pas avec des païens ! Quel est le sens de crucifiant (de nouveau – GR) pour eux-mêmes le Fils de Dieu’ ? Avec des croyants qui ont été DANS la grâce de Dieu et qui risquaient de tomber en dehors d’elle ! En revanche, nous voyons des choses merveilleuses qui sont écrites pour ceux qui sont diligents à obéir et à accomplir la Parole de Dieu : « Mais nous sommes persuadés, en ce qui vous concerne, bien-aimés, de choses meilleures et qui tiennent au salut, quoique nous parlions ainsi. Car Dieu n’est pas injuste pour oublier votre œuvre et l’amour que vous avez montré pour son nom, ayant servi les saints et les servant encore. Mais nous désirons que chacun de vous montre la même diligence pour la pleine assurance de l’espérance jusqu’au bout; afin que vous ne deveniez pas paresseux, mais imitateurs de ceux qui, par la foi et par la patience, héritent ce qui avait été promis » (Héb.6:9-12).

AMEN… JUSQU’AU BOUT ! Oui, par la foi en Ses promesses et avec patience : Patience unie avec l’espoir de la rédemption (v.19).

 

L’auteur de l’épître aux Hébreux revient encore une fois sur le même point (dans le chapitre 10), en s’adressant à eux avec des avertissements plus forts : « Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une certaine attente terrible de jugement et l’ardeur d’un feu qui va dévorer les adversaires » (Héb.10:26-27). Les versets Héb.10:22-39 décrivent clairement le danger de vivre négligemment, de vivre avec une mauvaise conscience, d’être à la traîne et de s’éloigner de Celui qui parle du ciel (v.12:25) ! Pourquoi sont-ils tombés ? S’ils aimaient Dieu DE TOUT CŒUR, sans réserve, ils ne pouvaient pas avoir de mauvais désirs dans leur cœur. « TOMBER » serait impossible !

 

Qu’il n’y ait pas de malentendu ! Le prophète Jonas, le roi David et l’apôtre Pierre, par exemple, ne sont jamais « tombés » en dépit de leurs graves péchés ! Ils étaient faibles, MAIS ils étaient sincères, ils étaient honnêtes ! Ils tombèrent mais ils se sont relevés, parce qu’ils aimaient le Seigneur. Il n’y avait qu’un seul désir dans leur cœur : aimer Dieu, faire Sa volonté et Le servir ! « Le désir des justes, c’est seulement le bien; l’attente des méchants, c’est la fureur » (Prov.11:23). La pureté de leur cœur s’est révélée au-delà de toute ombre de doute! Leur cas me fait penser à ce que l’apôtre Paul a écrit aux croyants de Corinthe : « Et voici, cette même tristesse selon Dieu, quel empressement n’a-t-elle pas produit en vous ! Quelle justification, quelle indignation, quelle crainte, quel désir ardent, quel zèle, quelle punition ! Vous avez montré à tous égards que vous étiez purs dans cette affaire » (2Cor.7 :11).

 

L’apôtre Jacques déclare humblement: « ​Nous bronchons tous de plusieurs manières… (Jac.3:2). Que signifie cette expression? Du fait, nous bronchons tous de plusieurs manières ! Εst-ce que cela signifie que nous « tombons » tous ? En aucune façon ! Nous aimons le Seigneur de tout notre cœur et nous voulons faire Sa volonté ! Nous n’avons qu’un souhait et une pensée : d’être agréables au Seigneur ! Mais nous devons avouer humblement qu’il y a certaines choses que nous ne parvenons pas à faire correctement selon la volonté de Dieu, non pas par manque d’amour et de fermeté concernant la ‘LOI’ du Christ et de Sa parole, mais à cause du manque, sans doute, de sagesse nécessaire et de circonspection spirituelle … C’est pourquoi il commence son épître en disant « ​Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée » (Jacq.1:5)

De telles personnes ne risquent pas de « tomber » !

 

14. Je n’effacerai point son nom du livre de vie…

Dans le livre de l’Apocalypse de l’apôtre Jean nous lisons aussi (au moins 7 fois) que seulement ceux qui « vainquent » hériteront toutes ces choses  (Rev.21:7), toutes Ses bénédictions ! Ils vainquent, mais quoi ? Bien sûr leurs tendances pécheresses personnelles, les tentations de ce monde, les enseignements erronés, les problèmes et les épreuves de cette vie, etc. ! Cela présuppose qu’ils vivent selon les principes chrétiens. Cela aussi signifie que la vie et notamment du chrétien c’est une guerre, une campagne (Job 7:1 et 14:14). Plusieurs sont vaincus ou se rendent à l’ennemi mais ceux qui restent stables et réussissent à avoir la victoire seront récompensés comme « vainqueurs ».

 

Ne vous êtes-vous jamais arrêté pour penser à ce qui va se passer à ceux qui n’ont pas vaincu mais sont défaits? Recevront-ils seulement un simple châtiment ou une simple réprimande ? Dans Apo.3:5, il est clairement déclaré que « Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges ». Nous pouvons aisément conclure que si le croyant ne « vainc » pas, son nom sera effacé du livre de vie ! Ce verset signifie que les noms des croyants sont écrits dans le livre de vie. Certains de ces noms seront effacés et que seuls les noms de ceux qui vainquent et sont devenus élus ne seront pas effacés ! Ceux qui mènent continuellement une « vie de hauts et de bas », une vie qui peut être comparée à celle de certains membres de l’église de Corinthe qui ont péché, mais qui ne se sont pas repentis, ce sont ceux dont l’avenir spirituel est en jeu et risquent de voir leurs noms effacés du livre de la vie sauf s’ils se repentent à temps et mettent leur confiance en Dieu ! Tels sont les gens qui risquent d’être dévorés par notre adversaire le diable qui se promène autour de nous comme un lion rugissant ! Pourquoi ? Parce qu’ils ne sont pas vigilants et n’ont pas pris la décision irrévocable de vivre pour leur Sauveur ! Voici une sorte de confirmation de la déclaration : je n’effacerai pas son nom du livre de la vie :

  • « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: Celui qui vaincra n’aura pas à souffrir la seconde mort » (Apo.2:11). Par conséquent, la possibilité d’avoir son nom effacé du livre de vie et souffrir la seconde mort existe ! Le mot « vaincre » ne se réfère pas aux bonnes œuvres mais au commandement : « Repentez-vous et croyez à l’évangile ». Si l’on se repent sincèrement, que l’on rejette sincèrement tout ce qui est contraire à la volonté de Dieu et permet à son cœur de se reposer dans l’amour de Dieu et à Ses soins, on n’est pas exposé à un tel risque !
  • Ésaïe, qui par le Saint Esprit pouvait parler et annoncer des vérités éternelles, a écrit : «Tu vas au-devant de celui qui pratique avec joie la justice, de ceux qui marchent dans tes voies et se souviennent de toi. Mais tu as été irrité, parce que nous avons péché; Et nous en souffrons longtemps jusqu’à ce que nous soyons sauvés » (Esa.64:5). Dans la version grecque il est exprimé comme suit (ma traduction): « Tu viens rencontrer ceux qui se réjouissent et qui pratiquent la justice, ceux qui se souviennent de Toi dans tes voies; voici, Τu étais en colère parce que nous avons péché; si nous restions dans nos péchés, serions-nous sauvés ? »

 

Il y a peut-être certains qui ont des doutes concernant l’interprétation ci-dessus. La Bible nous dit : « Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons ce sentiment; et si en quelque chose vous avez un autre sentiment, cela aussi Dieu vous le révélera » (Phil.3:15). Aucun n’est, par conséquent, obligé d’accepter mon interprétation ! Je pense, toutefois, qu’il convient de faire observer que la question de la suppression du nom de certaines personnes dans le livre de Dieu, dans le livre de vie, apparaît même dans les livres de l’Ancien Testament, et en particulier dans les livres de l’Exode verset 32:33, Deutéronome 9:14, Psaumes 69:28, 109:13, dans la lettre de l’Apôtre Paul aux Philippiens et dans l’Apocalypse 1:8, 17:8, 8:12, 8:15, 9:27, 10:19. Je voudrais citer ci-dessous certains versets de cette série. Et que celui qui lit comprenne :

  • Exod.32:33 « Et l’Éternel dit à Moïse: Celui qui aura péché contre moi, je l’effacerai de mon livre. » (Ce verset parle de l’effacement des personnes qui sont déjà inscrites dans le livre…)
  • Apo.22:19 « Et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. (Ce verset parle de l’effacement des personnes qui sont déjà inscrites dans le livre…)
  • Apo.21:27 « ​Il n’entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’agneau ».
  • Apo.20:12 « et j’ai vu les morts, petits et grands, se tiennent devant Dieu; et les livres furent ouverts: et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie: et les morts furent jugés de ces choses qui ont été écrites dans les livres, selon leurs œuvres ».
  • Php.4:3 Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te prie de les aider, elles qui ont combattu pour l’Evangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d’œuvre, dont les noms sont dans le livre de vie ». [Démas n’était-il pas un des collaborateurs de Paul (Philm.1:24; Php.4:3)? Qu’est qui s’est passé après qu’il eut abandonné Paul et, en particulier, l’œuvre de Dieu ?]

 

15. Ceux qui ont été « séduits … par le serpent »…

L’apôtre Paul a écrit aux croyants de la ville de Corinthe : « Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ » (2Cor.11:3). Nous voyons donc qu’il y a un danger réel pour les chrétiens d’être séduits par Satan et d’être corrompus… par des faux docteurs et d’autres ruses de Satan (Eph.6:11) qui annoncent un autre Jésus, un autre Esprit un autre Evangile qu’ils avaient reçu et par lesquels ils cherchent à empêcher les croyants : C’est pour cette raison que nous sommes exhortés :

  • D’être «sages en ce qui concerne le bien et purs en ce qui concerne le mal » ! (Rom.16:19) ;
  • D’être attachés de tout cœur au Seigneur, afin de ne pas se tourner vers d’autres choses, personnes, icônes, etc. (Ex.20:4, Deut.5:8-9) ;
  • D’être attachés à l’enseignement simple et sain, et d’éviter de se tourner vers la philosophie des hommes, la psychologie, la sociologie et de perdre ainsi la simplicité qui devrait caractériser un vrai chrétien (Col.2:23) ;
  • De ne pas se détacher du simple culte d’adorer dans l’esprit et dans la vérité que le Seigneur avait recommandé et exigé : En esprit et en vérité (John.4:23), c.-à-d. le culte du cœur et non pas des cérémonies et des fêtes, des vêtements luxueux et impressionnants, ou même le culte d’icônes, des saints morts, de Marie (la mère sainte de Jésus), des manières laïques modernes, avec le clergé, etc. Limitons-nous et ne parlons pas des autres manières non scripturaires…

Seront-ils sauvés les gens qui ont été séduits et corrompus, s’ils ne se ressaisissent pas, et ne se repentent pas à temps ? AU CONTRAIRE, croyez-vous que des croyants qui ont aimé le Seigneur de tout leur cœur, qui ont juré (ont fait alliance avec Lui) de tenir et d’observer les lois de Sa justice (Ps.119:106 et Ps.50:5), qui ont pris leur croix et suivent Jésus et qui ont présenté leurs corps en sacrifice vivant, qui ne se conforment pas à ce monde, mais se transforment par le renouvellement de l’esprit, seront séduits et corrompus par Satan et perdront leur salut ?

Non, non, non ! Les promesses de Dieu concernant la protection des SES FIDÈLES sont-elles sans valeur ? Pensez-vous que pour quelqu’un qui remplit les conditions du Christ, le Christ ne garderait pas Sa « promesse » de le protéger jusqu’à la fin ? Cet homme a le témoignage de la sécurité de son salut !

Mentionnons-en trois :

  • « ​Aimez l’Eternel, vous qui avez de la piété! L’Eternel garde les fidèles, et il punit sévèrement les orgueilleux » (Ps.31:23) ;
  • « J’aurai les yeux sur les fidèles du pays, pour qu’ils demeurent auprès de moi; Celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur » (Ps.101:6) ;
  • « vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps » (1Pie.1:5) !

 

Jean BALTATZIS

baltatzis@skynet.be

 

A suivre…

 


Αφήστε μια απάντηση